Dystonies

Dystonie

La dystonie est une anomalie des mouvements, d’origine neurologique, avec des contractions musculaires involontaires. Ces contractions entraînent à leur tour des contorsions répétitives ou des postures douloureuses.

La vie quotidienne des personnes souffrant de dystonie est très perturbée par leurs difficultés dans leur façon de marcher, de manger, d’écrire...

Dystonie cervicale ou torticolis spasmodique

La dystonie est le nom donné à un groupe de pathologies impliquant des soubresauts, des spasmes ou des contractions involontaires des muscles. Dans la majorité des cas, la cause sous-jacente de la dystonie est inconnue.

La dystonie cervicale est l’une des formes les plus fréquentes de la dystonie et affecte le cou, ce qui empêche de garder la tête en position haute. Un spasme des muscles du cou tire la tête en arrière, la tourne, la secoue, ou la maintient penchée vers l’épaule. L’épaule peut également être élevée vers la tête penchée. Dans la dystonie cervicale, les postures anormales peuvent être associées à des douleurs pénibles ainsi qu’à des difficultés de mouvement.

La dystonie cervicale se développe le plus souvent entre 30 et 50 ans, mais peut survenir à tout âge, les femmes étant plus susceptibles d’en être affectées que les hommes. La dystonie cervicale est une maladie rare, avec une fréquence d’environ 57 personnes pour un million.1

1. The Epidemiology Study of Dystonia in Europe (EDSE) Collaborative Group. A prevalence study of primary dystonia in eight European countries. J Neurol 2000; 247 : 787-792.

Spasme hémifacial

Le spasme hémifacial est un trouble neuromusculaire qui se caractérise par des soubresauts imprévisibles et involontaires des muscles faciaux situés sur un côté du visage. La pathologie est progressive, commençant par les muscles qui entourent l’œil, et affectant éventuellement la totalité des muscles d’un côté du visage.

La pathologie peut avoir un impact psycho-social important, les spasmes faciaux incontrôlables gênant les activités quotidiennes telles que la conduite et la lecture, mais altérant aussi l’aspect du visage et rendant difficile la vie sociale.

Le spasme hémifacial est rare, les estimations courantes sont d’environ 0,01% de la population, ce qui correspond à environ 500 000 personnes dans les pays de l’Union Européenne. 1, 2

1. Auger R. Hemifacial spasm in Rochester and Olmsted County, Minnesota, 1960 to 1984. Arch Neurol. 1990; 47:1233–1234.
2. Eurostat population statistics 2010 : Eurostat population statistics 2010