DMLA

La DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age)

Qu’est-ce que la DMLA ?

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une affection chronique, évolutive, invalidante et très fréquente, caractérisée par un vieillissement trop rapide de la macula (zone centrale de la rétine) qui transmet au cerveau 90% de l’information visuelle.

Il existe deux formes de DMLA :

  • dans la forme “sèche” (majorité des cas), les cellules de l'épithélium pigmentaire disparaissent progressivement. La baisse progressive de l'acuité visuelle peut devenir sévère.
  • dans la forme « exsudative » ou « humide » de nouveaux vaisseaux se forment sous la rétine, gênant la vision.

L'augmentation de la fréquence globale de l'affection est directement liée au vieillissement de la population. La DMLA est la première cause de malvoyance après 50 ans dans les pays industrialisés. La prévalence globale de la maladie est de 8% de la population en France. (1)

Quels sont les facteurs de risque ?

De nombreux gènes semblent impliqués et font l’objet d’une recherche intensive. Les individus de race blanche sont plus touchés, ainsi que les femmes, qui ont deux fois plus de risques que les hommes.

L’âge est le seul facteur déterminant, mais les maladies cardio-vasculaires, l’hypertension artérielle, les iris clairs et l’obésité sont également des facteurs de risque.

Certains facteurs environnementaux peuvent être impliqués, tels que le tabagisme, l’exposition chronique à la lumière bleue, la carence en vitamines et en oligo-éléments et le déséquilibre en acide gras.

Quels sont les symptômes ?

Chez une personne de plus de cinquante ans, des signes tels que la nécessité d’avoir un meilleur éclairage pour lire, la sensation d’avoir une tache devant l’œil ou le sentiment que les lignes droites sont déformées, ondulées, impose un examen ophtalmologique.

Ces symptômes sont les signes d’appel de la maladie, précédés bien souvent par une baisse de la sensibilité aux contrastes, une baisse de la perception des couleurs, ou des sensations lumineuses sans cause.

La DMLA installée se caractérise par une baisse d’acuité visuelle, une vision ondulée, aboutissant en très peu de temps à une perte de la vision centrale, c’est-à-dire à une perte de la possibilité de lire, de reconnaître les détails comme par exemple la physionomie des gens.

(1) www.inserm.fr/thematiques/neurosciences-sciences-cognitives-neurologie-psychiatrie/dossiers-d-information/degenerescence-maculaire-liee-a-l-age-dmla